Catégories
Restauration des Terrains en Montagne

Éditer les photographies de la Restauration des Terrains de Montagne (RTM)

Plus je regarde les photographies de la Restauration des Terrains de Montagne, plus je suis frappé par la démesure de ces travaux. Avec les moyens du XIXe siècle finissant, les forestiers des services RTM entreprennent de gigantesques – à l’échelle humaine – opérations destinées à réparer la montagne. Ils dressent des barrages, plantent des arbres, engazonnent les estives défrichées… et documentent leurs travaux en systématisant les prises de vues photographiques.

Dès qu’ils reviennent sur place, ils reprennent une photographie à partir du même point de vue. L’accumulation des clichés d’époques différentes donne naissance à de gigantesques fonds photographiques permettant d’étudier l’évolution diachronique des montagnes et des sociétés locales.

Catégories
Édition des lettres de Froidour Grande Réformation des Eaux & Forêts 1665/1673

(R)Éditer des lettres déjà publiées au XIXe siècle

Le travail sur l’édition des lettres de Froidour est à présent entamé. En le lançant, je n’ai guère réfléchi à l’organisation du projet : j’ai essentiellement été porté par le désir de retravailler en historien après de trop longs mois passés hors du giron de Clio. Forcément, le travail est un brin désordonné : alors que j’ai entamé la transcription, l’aspect lassant de l’exercice m’a donné envie de commencer l’introduction scientifique.

Or, je n’ai pas pensé à prendre un exemple de publication de manuscrit pouvant me servir de maître-étalon, comme le Journalier de Jean Pussot maître-charpentier à Reims édité par Jérôme Buridant. Jour férié oblige, je suis donc contraint de ronger mon frein1. J’en profite pour brider mon enthousiasme et structurer mon projet en replaçant ces lettres de le contexte de leurs publications antérieures.

  1. Ce n’est qu’en écrivant ce billet que j’ai pensé à aller faire un tour sur Google Books, où j’ai trouvé ledit ouvrage disponoble…. []
Catégories
Édition des lettres de Froidour Grande Réformation des Eaux & Forêts 1665/1673

Éditer les lettres de Louis de Froidour

De Louis de Froidour, forestier réputé, l’historiographie a surtout retenu le rôle de commissaire réformateur de la Grande Réformation des Eaux et Forêts. Entre 1666 et 1673, ce voyageur infatigable a parcouru la Grande Maîtrise des Eaux et Forêts de Toulouse pour en visiter les forêts, rendre la justice et rénover l’administration des forêts. Est-ce tout ce qu’il convient d’en retenir ?

Non, bien au contraire : Louis de Froidour est un écrivain forcené qui a rédigé de longues épîtres à ses “compères” tout au long de ses expéditions. Monsieur de Medon, conseiller du roi en la sénéchaussée et siège présidial de Toulouse, Julien de Héricourt, conseiller du roi au siège présidial de Soissons et procureur du roi de la Grande Réformation ou encore Barillon Damoncourt, intendant de Picardie, ont ainsi reçu de sa part de longues lettres relatant ses voyages. Dans celles-ci, l’auteur relate ses visites forestières, ses pérégrinations dans une province dont il ne connaît ni les usages, ni la langue ou encore le percement du canal du Midi.